Text by Nadejda L. LOUJINE

LA TARENTELLE

LES DIFFERENCES -4-
La Tarentelle

La tarentelle, danse joyeuse et effrénée, nous vient du sud de l’Italie et d’une lointaine légende. Sa musique est binaire, le plus souvent en 2/4 mais également parfois, en 12/8.
Les racines de cette danse trouvent probablement leur origine dans les rites Dionysiaques, où le Dieu de l'ivresse, accompagné des Ménades symbolisait le retour du Printemps et le renouveau de la nature.
Selon la tradition, la tarentelle permettait la guérison des personnes victimes de la Lycose de Tarente (Lycosa tarantula), une espèce de grosse araignée noire, de la famille des Araignées-loup (Lycosidae).
Le tarentisme ou tarentulisme était une maladie qui sévissait, particulièrement dans la région de la ville de Tarente au sud du pays, entre le XVe siècle et le XVIIe siècle. C’est ce qui a trop souvent fait croire que le nom de la tarentelle venait de cette région. La piqûre de l’araignée était censée provoquer de puissantes léthargies que l’on ne pouvait soigner que par l’agitation de la danse et la transpiration des venins. D’autres pensent au contraire que le tarentullé, pour être guéri, devait plaire à l’araignée et en imiter les agissements, entre autres ses sauts. Les descriptions qui nous sont parvenues content que la personne « tarentullée » reprenait les mouvements de l'araignée en marchant sur les mains, le dos cambré en arrière et en se balançant comme suspendue à sa toile, il sautait également de manière anarchique.

DANSE FOLKORIQUE
Tarentelle “Alla Caprinese”
Voir youTube.

Tarentelle calabraise
Voir youTube.
 
Tarentelle Sicilienne
Voir youTube.

Tarentelle Napolitaine
Voir youTube.


Généralement l'ensemble de la communauté villageoise était impliquée dans le processus de guérison du « tarentullé », qui, dans la majorité des cas, était une femme. On dit que, la guérison n'était que de courte durée, car chaque année à la date de la piqûre, la personne rechutait. Le rituel a perduré jusque dans les années 1950, après s’être longtemps donné au cours de mariages ou des fêtes locales qui pouvaient durer des journées entières.
Ces cérémonies populaires ont quasiment disparues depuis le milieu du XXe siècle et sont considérées aujourd’hui, comme une forme de catharsis, une libération du poids des conventions sociales, familiales, religieuses et des pulsions sexuelles.
Il est certain, que les prétendues qualités thérapeutiques de cette danse étaient, aussi prétexte à perpétuer des danses d'origines païennes dans une Italie du XVIIe siècle, pour le moins rigoriste. Cette tradition légitimait des chorégraphies extrêmement suggestives, dans une région où les prescriptions de l'église contre toute forme de danse étaient très sévères. Des cérémonies populaires qui ont quasiment disparu depuis le milieu du XXe siècle. Aujourd’hui, son rôle thérapeutique s'est perdu, le souvenir de la tarentelle reste très vivace et fait partie du patrimoine culturel de l'Italie.
La Tarentelle fut surtout populaire en Europe et en particulier en France en 1839, grâce à un ballet de Jean Coralli Peracini, maitre de ballet italien, issu d'une famille italienne mais né et mort à Paris. Hélas, les documents vidéo concernant ce ballet ne semble pas exister.
De nombreux compositeurs ont écrit des tarentelles, jusqu’à un grand poète et chanteur français Charles Trenet (mort en 2001 ) qui s’inspira de ce thème.

Chanson de Charles Trenet “La Tarentelle de Caruso”
Voir youTube.

Danses de demi-Caractère
Tarentelle de « Napoli » - Auguste Bournonville
Voir youTube.

“Grand Tarentelle” Parrish Maynard
Voir youTube.

Nadejda L. Loujine

Professeur invitée Gelsey Kirkland Academy – New York
Ancien professeur à l’Ecole du Ballet de l’Opéra National de Paris
Chevalier des Arts et des lettres
ACTUELLEMENT :
-Conseillère auprès de Jean Guillaume Bart pour les danses Caucasiennes
   -« Ballet la Source » - Création Opéra Nationale de Paris
-Professeur, Conseillère Chorégraphique au Théâtre du soleil
-    Ariane Mnouchkine- « Les Naufragés du Fol Espoir »
-Professeur invitée Ecole du Joffrey Ballet – New York
-Chorégraphe et Professeur à l’Opéra de Barcelone
    - Gran Teatro delLiceo – « La Dame de Pique »
-Chorégraphe pour diverses productions théâtrales 
-Auteur de « L’Enseignement de la Danse de Caractère » in « La Danse
    De caractère « Edition Amphora (1987)
URL    www.dansedecaractere.com