Text by Nadejda L. LOUJINE

Introduction à la danse de caractère

Cours de danse de caractère avec Nadejda -1-
Pour un renouveau de la danse de caractere

La danse de caractère est une technique dont la forme est intimement liée à l'évolution de la danse classique occidentale. Les  grands ballets :   le lac des cygnes, la belle au bois dormant, Casse-Noisette, pour ne citer que ces exemples, utilisent largement la danse de caractère et cette utilisation, dont on a oublié la raison, contribue à l'immense succès de ces chefs d'oeuvre.
 Afin de mieux comprendre ce phénomène, il convient de revenir sur l'histoire de la danse classique  et de se rappeler que les arguments des ballets prennent  leurs sources, dans les contes et les légendes traditionnelles d'Europe, de France et d' Allemagne, le plus souvent. Des arguments porteurs d'un folklore ancestral dont nos inconscients collectifs conversent les trace.
Le mot  de folklore étant quelque peu tombé en désamour ces dernières décénnies   l'on parle de nos jours plus aisément de danses populaires que de danse folkoriques. Ce qui est populaire est ce qui naît et ce qui plait au peuple.
Les danses populaires créent suivant, les particularités de chacune des sociétés, des variations à l'infini. Des variations empreintes des spécificités de chaque groupe, composant une nation et dépendant de la géographie du lieu, du climat, voire de l'histoire régionale.
 En conséquence, chacune des éthnies va décliner de manière personnelle, les pas et les figures des danses.
 Les chorégaphes : Marius Petipa, Bournonville, ou encore Filippo Taglioni grâce à leurs librettistes, intégrèrent à leurs créations de longues parties de danses faisant référence aux danses traditionnelles du monde entier .
Dès cet instant de notre communication, il convient  de souligner, avec insistance,  que la danse de caractère n'est  donc pas uniquement la danse des grands ensembles populaires d'ex-URSS, la danse de caractère n'est pas la danse Russe seulement. La danse de caractère peut être, Italienne, Française, Hongroise, et pourquoi pas japonaise...Nous reviendront plus longuement et  plus précisemment sur ce point
Car ce sont dans des danses traditionnelles très nombreuses que les chorégraphes cités précédemment ont puisé leurs inspirations pour créer, à la fois de nouveau pas, tel le pas de bourrée, le pas de basque, la Sissonne..... mais également toute une esthétique et une pensée.

C’est ainsi que la danse de caractère est encore connue sous deux angles distincts : celui du "demi-caractère", et celui du" caractère" à proprement parler. Ces deux  aspects de la danse de caractère, font référence, tous deux,  aux univers populaires mais leurs manières de décliner la technique sont sensiblement différentes.


Le demi caractère tout en faisant référence à l'imaginaire populaire va s'éloigner très fortement des pas de danses traditionnelles et va  utiliser essentiellement, un vocabulaire de danse académique. (photo "danse russe"  acte II du Lac des cygnes).(Youtube http://www.youtube.com/watch?v=RRj22xtiY-I


Nicole Fédorov Gelsey Kirkland Academy

Les pas seront volontairement des pas de  la danse classique afin de priviligier ce qui est considéré comme LA DANSE, celle noble et respectable. Une danse qui sera l'apanage, en France, de la classe dominante au pouvoir :  la riche bourgeoisie du XIXe siècle.
Pour la danse de demi-caractère, le costume est souvent un tutu, les pointes se substituent aux souliers et est ajouté au costume,  une touche exotique.

1304chara01.jpg Photo by Gene Schiavone

En revanche pour ce qui concerne la Danse de caractère à proprement parler,  si elle ne copie pas à la lettre  le populaire, elle  s’en inspire encore plus largement, mais  en le stylisant. La préoccupation de la DANSE DE CARACTERE, n'est pas, non plus, de retranscire un folklore authentique mais de créer des personnages, qui tout en respectant les conventions scéniques, seront ceux qui trangresseront les codes sociaux et, de fait, mettront en valeur les autres personnages académiques.
Son sujet artistique, sa philosophien, n'est pas de recréer de véritables danses traditionnelles  mais d'en proposer une déclinaison. En effet, l'univers traditionnel, le folklore en somme,  a pour finalité la proclamation d'une identité (Je suis Français, je suis Catalan, je suis Allemand) alors que la danse de caractère ne se préoccupe que de théâtre.

1304chara02.jpgNicole Fédorov Gelsey Kirkland Academy

Cependant, dans les deux cas, du 1/2 caractère et du caractère les variations sont traitées comme des divertissements mettant avant tout  en valeur la danse classique et ses personnages considérés  bien-séants et respectables.
Il n'est qu'à remarquer, la place réservée aux personnages de danse de caractère dans la fantaisie des arguments des grands ballets. Le beau, le noble prince l'emporte toujours sur le "barbare"  même si  celui-ci a diverti des ses danses fascinantes, une cour ravie mais néamoins consdescendante.
D'où vient cette étrange relation entre ces deux formes de danses, amies tout autant que rivales  ?
 Nous aurons le plaisir d'y revenir dans un très prochain article sur ce même site.

Nadejda L. Loujine

Professeur invitée Gelsey Kirkland Academy – New York
Ancien professeur à l’Ecole du Ballet de l’Opéra National de Paris
Chevalier des Arts et des lettres
ACTUELLEMENT :
-Conseillère auprès de Jean Guillaume Bart pour les danses Caucasiennes
   -« Ballet la Source » - Création Opéra Nationale de Paris
-Professeur, Conseillère Chorégraphique au Théâtre du soleil
-    Ariane Mnouchkine- « Les Naufragés du Fol Espoir »
-Professeur invitée Ecole du Joffrey Ballet – New York
-Chorégraphe et Professeur à l’Opéra de Barcelone
    - Gran Teatro delLiceo – « La Dame de Pique »
-Chorégraphe pour diverses productions théâtrales 
-Auteur de « L’Enseignement de la Danse de Caractère » in « La Danse
    De caractère « Edition Amphora (1987)
URL    www.dansedecaractere.com